Articles

La Chronique de Nadir BOUNZOU

Ronde 9:

Quel final! Rebondissements spectaculaires dans 3 des 4 tournois dans la toute dernière ligne droite. Avantage au plus frais car côté motivation, les joueurs avaient pour la plupart, répondu présent au rendez-vous de cette dernière ronde.

L1050289Dans l'open Fide, Arun Prasad et Ruben Felgaer réalisent les bonnes opérations. Arun dira après le tournoi: "J'ai réalisé dans cette 9ème ronde contre mon compatriote Sethuraman SP, ma plus belle partie dans ce tournoi". La combinaison finale est en effet des plus esthétiques: sacrifice de la qualité puis attaque de mat imparable, plus le plus grand plaisir des spectateurs. L'Argentin Ruben Felgaer réussit également à gravir sur la 3ème marche du podium en battant le 3ème joueur Indien. L'Urainien Sergey Fedorchuk assure la 2ème place en annulant contre Alberto David.

L1050280L'émotion d'André Clauzel était palpable lors de la remise des prix et de l'annonce de la norme de GMI réalisée par Christophe Sochacki (Villejuif). Il réalise par la même sa 3ème norme de MI, de même que Christopher Debray (Rueil Malmaison).

L1050278Pas de véritable combat à la première table de l'open A, ce qui permet un statu quo, en tout cas pour la gagne... Et c'est ainsi que le vainqueur, le Belge Albin Dal Borgo se met à l'abri de ses poursuivants immédiats, grâce au point entier d'avance accumulé après les 8 premières rondes. A posteriori, on dira que Benoît René (Chelles) a fait un bon calcul pendant la nuit de samedi à dimanche puisque sa nulle de la dernière ronde lui aura suffit pour finir à la 2ème place. C'était finalement bien vu mais tout de même risqué vu le nombre de prétendants à la gagne; Noham Jablonski (Vincennes) complète le podium grâce à un meilleur second déparatage (4 points de performance près) devant le Bois-Colombien Thomas Dionisi, mais aussi un nombre impressionnats d'ex aequo à 7 points. Antoine Manoeuvre (Rueil Malmaison) et Quentin Loiseau (Créteil) sont les premiers des catégories Cadets et Minimes de cet open.

Dénouement spectaculaire dans l'open B. L'Iranienne Elnaz Bazzazi, qui aura fait la course en tête pendant pratiquement 8 rondes, finit par succomber à l'assaut du parisien du Club 608, Thaymour Bonneville. Gilles Collette (Rambouillet) réussit à arracher la 3ème marche du podium.

chip2011_podiumBL1050271

Le premier Minime, Vincent Schmit (Drancy), râte de peu le podium, Gabriel Stark (AECE) est le premier Benjamin et Hugo Caille (Villejuif) est premier Pupille. 

L1050270L1050268Les joueurs de l'open C auront également maintenu le suspens jusqu'à l'ultime limite. Le vainqueur, le Polonais Daniel Pietras, a subi une attaque probablement gagnante avec double sacrifice sur le Roi de Sandra Champs et s'en sort miraculeusement. A la première table, Jean-Jacques Delamarle (SCPO) sort le grand jeu pour se hisser à la 3ème place, tout comme Robin Veysseyre (Montreuil EDLV) qui conclut brillamment sa semaine parisienne (2ème). Chez les plus jeunes, Louis Ruble (Saint Mandé) est premier poussin, Mathieu Foulliard (Issy les Moulineaux) est premier pupille, et Wassel Bousmaha (Villepinte) est premier petit-poussin.

 


 

Ronde 8:

Fide_r8SethuramanSpectaculaire rebondissement, comme seul le sport peut nous en réserver! Sethuraman SP, le moins bien classé des 3 GMI Indiens présents à Paris, relance le tournoi à la veille de la dernière ronde, en battant le N°1 Elo et leader, l'Ukrainien Sergey Fedorchuk. Le scénario de la partie? Gain de la qualité puis concrétisation -très!- patiente de cet avantage matériel. Du grand art... En invitant ces jeunes Grands Maîtres Indiens, nous savions qu'ils sont de redoutables compétiteurs. Ils ont le profil type de ce que recherchent tous les organisateurs: ce que les Anglophones appellent le fighting spirit. Et c'est communicatif. 

4 joueurs se retrouvent ainsi ex aequo à l'entame de la ronde fatidique. Et bien malin qui pourrait deviner lequel des 3 Indiens ou de l'Ukrainien Caïssa va choisir. A moins d'un autre rebondissement?

Christophe Sochacki sera sans nul doute l'autre vainqueur de cette édition du Championnat de Paris. Il a déjà réalisé sa 3ème Norme de MI, et s'il fait nulle contre le Russe Evguenij Kalegin, il doublera la mise par une première Norme de GMI.

Il en est de même pour Christopher Debray, qui a d'ores et déjà réalisé sa 3ème Norme de MI.

Quant à Fabien Guilleux, une victoire ce dimanche lui assurerait une... 4ème norme de MI!

Dans l'open A, la victoire du Belge Albin Dal Borgo semble programmée. A moins que Benoit René ne décide de tout relancer dimanche matin?

L'Iranienne Elnaz Bazzazi a certes 1 demi point d'avance sur ses poursuivants immédiats mais l'appariement a voulu qu'elle doive affronter l'un d'entre eux avec les Noirs : le jeune Cadet Thaymour Bonneville. Rien n'est encore joué dans ce tournoi, même si Elnaz a fait la course en tête.

Dans l'open C, on a le même scénario que dans le B, sauf qu'il y a 2 leaders ex aequo qui vienne t de se neutraliser à la ronde 8: mais gare à la défaite pour Jacques Trocme comme pour Daniel Pietras car les candidats à la gagne sont nombreux et motivés!

 


Ronde 7:

 

Fide_r7_sochackiPendant que les joueurs des 4 premières tables se neutralisaient, on aura vu une réaction de champion de Christophe Sochacki face à Andrei Shchekachev. Malgré sa défaite de la veille, il aura su trouver les ressources morales pour continuer sa quête de norme. Et si la norme de Maître est à présent assurée, c'est à celle de Grand-Maître qu'il peut penser fortement. Outre ses qualités morales, son second mérite a été de déjouer tous les pièges tactiques tendus par son adversaire avant de contre attaquer et d'empocher le point entier, sous les encouragements de ses copains de l'équipe de France Jeunes.

En annulant contre le GMI Magesh Chandran, le MI Américain Marc Arnold assure également le demi point lui permettant de viser la norme de GMI.

Dans l'open A, l'Américain Ben Gerchenov a râté sa chance en refusant les 3 propositions de nulle de son adversaire, il veut forcer le gain et finit... par perdre. Le Belge Albin Dal Borgo est désormais le seul joueur, tous tournois confondus, à inscrire un score parfait de 7 sur 7. Noham JABLONSKI, qui partage la deuxièle place avec Antoine Manoeuvre et Xavier Lebrun, aura la lourde tâche de ramener l'écart avec le leader à 0.

ChessCafeLe hasard a fait qu'un thème de finale techique a fait une apparition simultanée dans le Fide et dans le B: la fameuse finale Fou + Cavalier contre Roi. Si Kamran Shirazi a montré l'étendue de sa maîtrise de ce compartiment du jeu, il n'en a pas été de même chez les Amateurs du B, où le camp le plus fort accorde le demi point à son adversaire, de guerre lasse. Mais le miracle de la ronde 7 est à trouver du côté de la table 1 où Elnaz Bazzazi s'échappe des griffes de son adversaire du jour, dans une finale avec R+C contre R +D, une "faute de main" oblige Laurent Bourcier à donner sa Dame! Elnaz continue donc à occuper la première place de cet open.

La bonne opération de l'open C est à porter au crédit du Vétéran Jacques Trocme, qui vient à bout de Robin Veysseyre. Daniel Pietras réalise lui aussi le point entier et partage la première place. Les 2 joueurs se rencontrent ce samedi et le gagnant sera probablement vainqueur du tournoi.


Ronde 6:

A l'entame de la dernière soirée, et en attendant le WE, les prétendants se placent dans la plupart des tournois. Et il ne sera pas facile de les déloger.

Fide_r6_tropheeAinsi, l'Ukrainien Sergey Fedorchuk, ne lâche pas sa proie du jour et se place plus que jamais comme l'homme en forme de ce tournoi. Les 3000 euros du premier prix, augmenté de la perspective d'inscrire son nom sur le prestigieux trophée de la ligue doté de 5000 euros à celui qui remportera le tournoi 3 fois ont de quoi donner des ailes. La partie du jour est la victoire du MI Marc Arnold face au GMI Namig Guliyev. Malgré l'échange des Dames, l'Américain trouve les ressources pour conclure la partie par une attaque de mat. Une partie modèle autour du concept de l'activité des pièces. Dans ce tournoi, les Indiens n'ont pas dit leur dernier mot et se promettent de jouer les troubles-fêtes.

Une satisfaction pour l'équipe d'organisation, Yannick Kambrath, qualifié grâce à sa victoire en festival Jeunes 2011, progresse patiemment. Il jouera à la table 11 contre Jules Moussard, rentrant pour la première fois dans le cercle fermé des parties "retransmises". Cette année malheureusement, point de Direct-Live au championnat de Paris, et nous en sommes les premiers navrés, mais les parties sont disponibles en ligne dès la fin des rondes.

6 sur 6, c'est le minimum pour être premier dans l'open A aussi bien que dans l'open B.

Le Belge Albin Dal Borgo culmine ainsi dans l'open A et aura un test révélateur ce soir contre l'Américain Ben Gerchenov. La meute de poursuivants à 1 point du leader feront tout pour gagner le droit de les défier ce WE.

Le leader de l'open B est... une leader! L'Iranienne Elnaz BazZazi réalise elle aussi un parcours sans faute. Il lui faudra  avec les Noirs, contenir les assauts de Laurent Bourcier qui est à 0.5 au classement général.

Robin Veysseyre a probablement raté le gain en finale de Tours et il devra partager la première place de l'open C avec son adversaire du jour Daniel Pietras et Jacques Trocme qui pointe ex aequo avec 5.5 points.

 


 

Ronde 5:

L1050033

En consultant l'ensemble des résultats depuis le début du tournoi, et l'heure tardive à laquelle on ferme la salle tous les soirs, force est de constater que le niveau de combativité des joueurs atteint un niveau record... Agressivité dans le jeu n'est pas forcément synonyme d'anti jeu, bien au contraire! L'ambiance décontractée des joueurs en dehors de l'échiquier en est la preuve. Et nous apprécions...

Cette 5ème ronde n'a pas failli à la mode 2011. On a vu ainsi Sergey Fedorchuk mouiller le maillot contre la Ruy Lopez de Panchanathan Magesh Chandran, qui a eu le mérite de ne pas fermer le jeu, l'Ukrainien profitant de la position passive du cavalier à la bande de l'Indien. Une partie instructive à cet égard. A la ronde 6 de ce jeudi soir, c'est au GMI Argentin Ruben Felgaer que reviendra l'honneur d'affronter le favori Elo avec les Blancs, grâce à sa victoire face au MI Marc Arnold.

Le come back de Christophe Sochacki a été impressionnant. Il ne s'est pas laissé démonter par sa défaite de la lveille face au favori et avec les Noirs, il fait le dos rond contre l'attaque un peu téméraire de son adversaire force le gain contre le GMI Sethuraman S.P. 

Dans le tournoi A, le dernier favori -Elo- est tombé face au jeune vice-chamlpion de France Minimes, Quentin Loiseau. A 5 sur 5, il reste encore 2 autres joueurs:  Albin Dal Borgo et Thomas Dionisi.

Même scénario dans le tournoi B où 3 joueurs partagent la première place à 5/5: Thaymour Bonneville, Laurent Bourcier et l'étonnante Elnaz Bazzazi.

Enfin dans le tournoi C, un scénario classique dans cette catégorie opposera en cette 6ème ronde, deux jeunes : le benjamin Robin Veysseyre au pupille Daniel Pietras.

 

 


 

Ronde 4:

Fide_r4La combativité de cette édition du championnat de Paris est exceptionnelle. On arrive ainsi régulièrement au bout des 6 heures de jeux. La palme de la 4ème ronde va à Jules Moussard (120 coups) qui fait montre d'une technique irréprochable pour remporter sa finale. Combativité maximale également à la table 1 où les 2 Indiens se sont battus à mort en 87 coups. Profitant d'un léger avantage positionnel qu'il convertit en point entier, Panchanathan devient ainsi le leader unique de l'open Fide avec 4 points sur 4. Il gagne ainsi le droit de croiser le favori Elo, Sergey Fedorchuk qui a réussi à arrêter l'ascension de Christophe Sochacki. Ce dernier aura une confrontatin intéressante avec un autre jeune GMI Indien, Sethuraman S.P. Autre confrontation intéressante, le jeune MI Américain Marc ARNOLD, 3ème au classement général, défiera le GMI Argentin Ruben FELGAER.

Dans l'open A, Philippe Olivier continue à faire des étincelles du haut de ses 2030 points Elo. A la table 1, nous attendons le choc Quentin Loiseau, qui avait fait une norme de MI à l'open Fide l'an dernier, contre Carl Strugnell, le seul joueur à plus de 2200 à 4/4. 

Dans l'open B, 6 joueurs sont encore à 4/4 et dans l'open C, 4 joueurs sont encore dans ce cas.

37 nationalités (plus de 80 joueurs) sont représentées. En particulier, la sympatique équipe de jeunes débutants venue d'Azerbaidjan, avec parents et entraineurs et qui participe à l'open C; pour tous ces jeunes, un modèle à l'autre bout de la chaîne: le Grand-Maître Namig Guliyev.Azerbaidjan2011

 


 

Ronde 3:

Fide_r3Un petit exercice aujourd'hui; dans la position en photo ci-contre, mettez-vous à la place des Noirs. Imaginez que vous êtes à la 2ème table de l'open Fide du championnat de Paris dans le prestigieux stade baptisé au nom du père -baron!- de l'Olympisme. Le Grand-Maître Namig Guliyev vient de jouer 33.Cxd5, attaquant votre Dame. Vous voyez? Ca devait palpiter du côté de chez Christophe, le néo Villejuifois, mais quel calme impressionnant, et bien sûr il ne ratera pas le mat en 4 qui va le propulser à 3 sur 3 pour jouer ce mardi soir contre le N°1 Elo du Tournoi, Sergei Fedorchuk. A la table 1, Sethuraman SP se sous la pression de la pendule, gaffe au 37ème coup dans une position légèrement supérieure avec une Tour de plus et permet à Panchanathan d'empocher le point entier. Signalons également la très belle victoire d'un autre Indien en forme en ce début de tournoi, Arun Prasad, qui s'offre le GMI Andrei Shchekachev.

Viannay

Dans l'open A, plusieurs joueurs sont encore à 100% mais on a vu ce lundi la défaite du favori Elo, Pierre-Yves Toul

zac face au Marocain Mehdi Mohamed. D'autres têtes de séries sont tombée et on relèvera donc les performances de Benoit Leclercq, Charlie Quach, Ben Gershenov, Olivier El Kaim et Philippe Olivier décidément en verve dans ce début de tournoi.

Le coup de projecteur de ce mardi ira à notre exposant et partenaire de la ligue depuis quelques années: Bernard Viannay, dont le stand contribue à l'animation de nos événements.

 


Ronde 2:

Pas de round d'observation, les parties de l'open Fide ont été acharnées, et les 3 premiers favoris ont tous trébuché en concédant le demi point face à leurs jeunes adversaires. La surprise du jour est la victoire de Christophe SOCHACKI face au MI Néerlandais Benjamin BOK dans une partie Ecossaise tendue, dans laquelle le jeune joueur de Villejuif a été très précis.

La partie la plus sauvage de cette ronde a été jouée table 11. Le récent GMI Français, Anthony WIRIG, a "balancé" successivement une pièce au centre, puis une à l'aile dame pour profiter du mauvais placement du Roi Noir. Rien n'y a fait, son adversaire du jour, Leopold LE RUYET, a su garder son sang froid et impose la nulle au 26ème coup.

A_r2

Dans l'open A, au rang des surprises, on notera la victoire de la championne de France Minimes Sophie AFLALO (AECE), de Jean-Paul METRAL, Philippe OLIVIER, Victor DURAND, Philippe MARCELIN et Ludovic RENOUARD. 

C_r2

Dans l'open B, il n'y a pas de favori! C'est en effet l'hécatombe qui continue et le Elo ne fait pas - ou plus!- peur au plus "faibles", pour notre plus grand bonheur.

 

Dans l'open C, les jeunes favoris ont tenu le coup, mais il faudra se méfier des joueurs non classés, qui bien que ne jouant pas pour les prix, tenteront de faire une bonne performance qui leur permettra peut être de faire le tournoi B l'an prochain!

 


Ronde 1:

Les joueurs appuient sur start: La ronde 1 a débuté à 15h précises. C'est toujours un soulagement quand cette phrase arrive à ce moment. Mais si on sait à quelle heure ça va commencer, à la cadence Fischer, on ne sait pas exactement quand ça va se terminer. C'est la démonstration que nous ont faite 2 protagonistes de l'open A.

Chip2011PartieLongue

Certains joueurs se sentent tellement bien qu'ils jouent les prolongations: La palme de la ronde 1 revient au duel Ilyass MSELLEK-Elise BELLAICHE, avec plus de 6h30 de jeu soit une fin après 21h30! Quel plaisir de voir une belle défense en finale de Tours et surtout quand c'est joué par de jeunes espoirs. Avec 2 pions liés contre 1, Ilyass à bout de souffle, essaie de forcer le gain, puis se retrouve avec un pion de moins. En fait tout s'est passé très vite puisque aucun des deux arbitres présents n'a vu comment cet incroyable dénouement a pu se produire: Elise a gagné!

TPL_BEEZ_20_BIS_ADDITIONAL_INFORMATION