Minimes
1.Anatole Vlachos 2.Loïc Travadon 3.Arthur Pham
Benjamins
1.Carlos Boulos 2.Nathan Martin 3.Emile Bassini
Benjamines
1.Margaux Moracchini 3.Alicia Randrianarimanana
Pupilles
1.Konstantin Popov 2.Judicael Meillon 3.Wassel Bousmaha
Pupillettes
1.Catherine Pachoro 2.Lise Labesse
Poussins
1.Elyes Souissi 2.Yanis Desarmaux 3.Mathis Yapi
Poussines
1.Leila Bousmaha 2.Chloé Stephan 3.Leonia Ouerghi-Kurzi
Petits Poussins
1.Pierre Stephan 2.William Sithisak
Petites Poussines
1.Maha Benaboud 2.Ninon Gousselot

La chronique de Valentine à Cardiff

L'aventure à Cardiff !

Glorney 2017 - Jour 2 :

Le premier réveil à Cardiff a été difficile, surtout pour les plus jeunes qui se sont couchés vers 4h-5h du matin, et cela s'est ressenti dans les parties.

14Les rondes ont été décalées en raison de l'arrivée tardive de nos équipes à l'hôtel, on commença alors à 11h15 au lieu de 9h30 et 16h30 à la place de 14h30. Mais cela n'a pas suffi pour que nos jeunes puissent récupérer. Ils affrontaient ce lundi les deux plus fortes équipes : l'Angleterre et l'Irlande.

 

En début de matinée tout le monde se prépare dans la salle qui est réservée à l'équipe française, le petit déjeuner se terminant à 9h, quelques viennoiseries ont été rapportées dans la salle pour ceux qui préféraient récupérer leur sommeil.

 

Avant la partie nous avons le droit à un discours de notre président André Rasneur concernant les valises qui sont toujours perdues et un petit briefing d'Emmanuel.

 

15C'est parti, la compétition débute, au bout d'1h de jeu, Emile revient, il a gagné une belle partie en vingt coups, par contre les plus jeunes commencent à craquer, ils perdent en donnant des pièces, on les voit arriver à tour de rôle, seul Elie a gagné dans la Stokes.

 

L'équipe de la Glorney, composée d'Anatole, Etienne, Keigo, Anaelle et Oscar, revient victorieuse de cette première ronde avec 1.5-3.5 contre les anglais. Les filles, Amélie, Shanthi et Salomé, ont réussi à tenir en égalisant le match 1.5-1.5. L'équipe de la Robinson, quant à elle, gagne la première ronde 2-4.

 

Pour le repas du midi, les français sont les seuls à manger. Anglais, écossais, irlandais et galois mangent seulement un grand petit-déjeuner/brunch. Nous avons le droit à un buffet spécial ''Déjeuner pour l'équipe de France''.

 

Au menu: sandwichs au jambon fromage confiture de fraise ! Heureusement un gros bol de chips se trouve à côté.

17

 

La journée passe très vite, la deuxième ronde approche, les enfants analysent leurs parties puis se préparent, ils doublent leurs couleurs, bonnes nouvelles pour certains, mais on entend déjà tous ceux ayant eu les noirs la matin se plaindre.

 

Pour la ronde 2, l'équipe de la Glorney gagne 1.5-3.5, Etienne gagnant tout au long de sa partie met du temps à conclure, Keigo gagne facilement avec une qualité de plus.

 

Les filles de la Gilbert gagnent 2-1, avec une très belle partie d'attaque de Salomé. La Robinson perd 5-1 et la Stokes fait nul 3-3.

 

Pendant ce temps, André et Florence sont à l'aéroport pour chercher les valises. Mais seulement quatre valises ont été récupérées, une venant de Paris, deux de Birmingham et une de Manchester. Nous ne savons pas ce que sont devenues les autres. Du coup, il faut aller faire des courses, acheter des produits de toilettes et des vêtements.

 

Pour le dîner, il faut aller commander son repas au restaurant de l'hôtel, mais l'attente est très longue, vers 20h il ne reste plus rien et les accompagnateurs n'ont pas de quoi manger, heureusement André a fait des courses et nous a acheté des tas de gâteaux anglais.

16

 

En cette fin de journée, tout le monde est fatigué, le bilan est mitigé : l'équipe de la Glorney est 1ère, Gilbert 3ème, Robinson et Stokes 4ème.

orangest

 

 

Glorney 2017 - Jour 1 

Le trajet pour Cardiff a été laborieux mais après 14h de route, voire plus pour certains, les équipes franciliennes sont enfin arrivées !

Voici un résumé de cette première journée très mouvementée :

Rendez-vous à 12h à l'aéroport, tout le monde est présent, les enfants sont prêts et motivés pour le tournoi.

Nous commençons par enregistrer nos bagages, puis nous passons la douane, pas de problème de ce côté là. L'embarquement est à 13h45, nous sommes un peu en retard mais nous apprenons que le vol a été retardé, c'est un petit soulagement, mais nous ne nous doutions pas de ce qui arrivera par la suite...

Le retard est estimé à 1h, nous sommes obligés de patienter, chacun s'occupe comme il peut, les filles jouent aux cartes, les garçons aux échecs. 5L'attente commence à devenir longue, c'est à ce moment là que les complications vont débuter.

On ne sait pas encore si l'avion va être annulé, si nous prenons le suivant ou si nous allons dormir à l'hôtel.

Le verdict tombe à 19h, le vol est annulé en raison d'un problème au niveau de l'équipage, le  prochain départ pour Cardiff est le lendemain à 12h.

Heureusement, il nous reste une dernière solution : nous séparer en deux groupes, l'un s'envolant pour Birmingham, l'autre pour Manchester, et ensuite prendre le bus pour Cardiff.

C'est donc respectivement à 20h45 et 20h55 que nous finissons enfin par embarquer ! Mais notre périple est loin d'être terminé.3

Notre groupe est arrivé à Birmingham à 22h, premier pépin : Oscar a oublié son passeport dans l'avion, de plus, Enzo ayant un passeport japonais a eu dû mal avec la douane.

Mais nous nous apercevons très vite d'un plus gros problème : aucune valise n'est arrivée ! Personne ne se trouve à l'accueil pour nous aider, nous tournons en rond pendant un bon moment, quand enfin quelqu'un vient pour nous, les réclamations durent 2h.

Nous sortons alors de l'aéroport sans bagage, au pas de course, car le bus qui devait nous récupérer était sur le point de partir ! Le chauffeur est sur les nerfs car il est tard, il ne veut plus partir, et il n'y a pas de véhicule spécial pour Solenn qui ne pouvait pas monter dans le bus.

On essaie alors de s'arranger avec un taxi, mais celui-ci ayant peur de ne pas être payer, refuse de démarrer. Les aller-retours entre le bus et le taxi, agace le chauffeur de bus qui manqua à 2 reprises de partir sans Jurriaan ou Florence.

2Pendant ce temps là, André était à Manchester, dans la même situation, aucune valise à l'horizon, par contre aucun bus en vue, alors qu'il faut au minimum 3h pour aller à Cardiff.

C'est finalement à 4h du matin que le reste du groupe arrive. Tout le monde est épuisé, les matchs de lundi risquent d'être difficiles.

L'attente a été longue avant d'arriver à destination mais le tournoi ne pourra être que plus excitant pour nos joueurs !